Skip to content Skip to main navigation Skip to footer

Modifications quant aux périodes d’isolement reliées à la COVID-19 et autres précisions des mesures


En raison de la hausse marquée du nombre de cas d’infections au variant Omicron, ce qui entraîne une augmentation considérable de la demande de tests en clinique de dépistage et des retards importants, le ministère de la Santé et des Services sociaux annonce des modifications concernant les priorités de dépistage et la gestion des cas et des contacts. Celles-ci sont d’ailleurs entrées en vigueur dès l’annonce du 4 janvier 2022. Par contre, plusieurs mesures d’isolement sont différentes si la personne est adéquatement vaccinée ou non.

TESTS PCR

Les tests PCR en clinique de dépistage seront désormais réservés à certaines clientèles plus prioritaires :

  • Les personnes symptomatiques appartenant aux groupes suivants : patients hospitalisés, patients aux services d’urgence, travailleurs de la santé en contact avec des patients, le personnel, les résidents, les fournisseurs de soins essentiels et les visiteurs dans les hôpitaux et les lieux d’hébergement collectif, les patients ambulatoires pour lesquels un traitement contre la COVID-19 est envisagé et les personnes sans-abri ou en précarité résidentielle ;
  • Les personnes issues des communautés des Premières Nations, des Inuits et des Métis et les personnes se rendant dans ces communautés pour y travailler ;
  • Les personnes lors d’une admission ou d’un transfert vers ou depuis un hôpital ou un lieu d’hébergement collectif ;
  • Les contacts à haut risque et les personnes asymptomatiques ou symptomatiques dans le contexte d’éclosions confirmées ou suspectées dans des milieux à haut risque ;
  • Les personnes asymptomatiques en milieu hospitalier, dans les établissements de soins de longue durée et les lieux et établissements d’hébergement collectif, conformément aux orientations ou directives provinciales.

Conséquemment, les employeurs ne doivent plus exiger une preuve de test PCR positif de leurs employés. Cela dit, il devient primordial de gérer adéquatement les symptômes et les isolements afin d’éviter les éclosions dans les entreprises.