Skip to content Skip to main navigation Skip to footer

Être un gestionnaire agile dans un contexte de crise

La propagation de la COVID-19 dans le monde a assurément un impact sur le monde du travail et donc, sur les emplois. Cette situation amène plusieurs grandes instances à se questionner sur les processus déjà en place, ou comme nous le vivons ici au Québec, à élaborer des plans d’action puisqu’il n’existe aucun précédent. Le gouvernement, étant proactif, a déjà établi de grandes lignes directrices, mais qu’en est-il des petites actions ? Que pouvez-vous faire ponctuellement et localement pour pallier les répercussions de cette épidémie ?

En complément des informations émises par les gouvernements, nous vous proposons quelques pistes de réflexion à considérer afin de sortir de la boîte durant cette période plus difficile et remettre en perspective certaines méthodes : 

  • Placer les individus au-devant des processus et des objectifs. Dans une telle situation, il est primordial de mettre l’humain à l’avant-plan. Par exemple, valoriser les congés sans solde, les heures réduites, mettre en place un mode de fonctionnement qui favorise et accommode les disponibilités des employés en offrant la possibilité de moduler l’horaire. Cette période sera également difficile pour les équipes réduites, ainsi on peut prévoir un service de livraison de plats cuisinés pour inciter les gens à dîner ensemble (à 1 mètre de distance !). Briser l’isolement et créer un sentiment d’appartenance malgré la crise.
  • Se concentrer sur l’adaptation au changement plutôt que le suivi et le respect du plan d’affaires. Par exemple, un mécanicien qui doit être mis en quarantaine pourrait en profiter pour faire les formations obligatoires de son manufacturier. Ou bien, rendre disponibles les représentants en vente en service à la clientèle en ligne, offrir la possibilité de faire du télétravail pour le secteur de l’administration afin d’avoir moins d’employés sur les lieux du travail. Avant de penser à la fermeture complète de l’entreprise, on peut prévoir de repenser les heures d’ouverture des services, tant au niveau de la mécanique, des pièces, des ventes ou de l’administration. Ainsi, un carrossier pourrait revoir les heures de fonctionnement de l’atelier de mécanique, plutôt que d’utiliser l’atelier à pleine capacité durant la période de changement des pneus.
  • Repenser la gestion. Miser sur la qualité de sa présence au sein de son équipe et se montrer plus conciliant et sensible vis-à-vis des difficultés surgissant durant cette période. Par exemple, adopter des méthodes de communication différentes (guide, forum, affiche, etc.), mais tout en restant constant, et ce, dans le but de minimiser la panique et le climat anxiogène – miser sur la transparence et éviter les communications floues engendrant de l’incertitude et des rumeurs. Dans un contexte de crise, il est important de miser sur la confiance mutuelle, d’être honnête tout en étant positif.
  • La mise en quarantaine de certains employés a certainement des répercussions sur les entreprises en raison de la réduction des postes ou des heures de travail possible. De ce fait, il pourrait être bien de revoir la planification du temps à plus courte échéance. Ainsi, on parle de revoir la façon de planifier les objectifs mensuels des ventes ou le temps accordé pour réparer une voiture, et ce, avec des objectifs de deux ou trois semaines. Les priorités de chacun seront ainsi réajustées à chaque période. Ce qui permet de lisser la charge de travail dans le temps et de s’ajuster tout au long de l’évolution de la Covid-19. Cette méthode nécessitera des communications efficaces impliquant un suivi quotidien, mais rapide ; parler de son avancement tous les jours permet à tout le monde de travailler plus sereinement.

Quand l’inévitable se produit et que vous devez faire des mises à pied, n’oubliez pas que de nombreuses alternatives existent encore, tel le programme de travail partagé. N’oubliez pas, au terme de n’importe quelle autre crise, ce sont les mesures mises en place, et ce, dans le respect des dispositions de votre entreprise, qui feront la différence pour vos employés. Ceux-ci se souviendront davantage de comment vous avez agi que de la crise en tant que telle.

Was This Article Helpful?

0