Skip to content Skip to main navigation Skip to footer

Archive – Précisions sur les services et activités prioritaires dans notre industrie – 25 mars

Le 23 mars 2020, le gouvernement du Québec a décrété la fermeture temporaire de tous les commerces qui ne sont pas considérés comme essentiels le 25 mars à compter de minuit.

Depuis cette date, plusieurs modifications ont été apportées à la liste des services et activités prioritaires. Nous ajustons donc les informations publiées hier dans l’infolettre de la CCAQ qui sont également mentionnées dans la vidéo de M. Robert Poëti.

Le décret a été publié cet après-midi dans la Gazette officielle du Québec. 

Plus précisément en ce qui concerne notre industrie, les entreprises qui offrent la réparation mécanique de véhicules automobiles sont considérées comme un service essentiel. Il faut également garder à l’esprit que cette mesure vise une réduction au minimum des activités et des services qui ne sont pas prioritaires.

En d’autres termes, votre atelier mécanique peut rester ouvert pour des réparations permettant aux gens de pouvoir se servir de leur voiture pour vaquer à leurs besoins essentiels. Nous considérons donc que :

  • Le service après-vente peut rester ouvert mais doit seulement offrir des réparations permettant d’assurer l’utilisation des véhicules des clients ou d’une sécurité de cette utilisation.
  • Les changements d’huile, les changements de pneus ou les entretiens ne doivent pas être effectués sauf si la sécurité ou le fonctionnement pourrait être compromise.
  • Les rappels pouvant compromettre la sécurité ou le fonctionnement du véhicule peuvent continuer d’être effectués.
  • Les employés offrant des services parallèles à l’atelier mécanique peuvent continuer de travailler, comme l’aviseur ou le commis aux pièces, de même que certaines personnes de l’administration.
  • Le comptoir des pièces peut être ouvert pour vendre des pièces à des clients dans le même but, soit de permettre aux gens de pouvoir avoir accès à un véhicule pour leurs besoins essentiels.
  • Le département des ventes doit fermer ses portes aux consommateurs.
  • Par contre, le décret n’empêche pas le commerce en ligne ou les ventes à distance. À cet égard, nous vous recommandons de suivre les dispositions légales.
  • Pour les concessionnaires de camions lourds, nous considérons qu’ils sont un service prioritaire et peuvent rester ouverts.
  • Les ateliers de carrosseries ont dorénavant le droit d’effectuer les réparations provenant d’une requête de compagnies d’assurances.

Nous comprenons la situation difficile qui afflige le monde entier en ce moment, mais dans cette lutte contre la COVID-19, ces mesures sont plus que nécessaires.

Was This Article Helpful?

0